Vous avez probablement entendu parler de ce défi ‘Bleue Whale’ sur Facebook ou sur d’autres réseaux sociaux ou vous avez probablement vu beaucoup de baleines sanglantes sur le bras de nombreux personnes surtout les plus jeunes.

Le ‘Blue Whale Challenge’ est un jeu en ligne qui semble exister dans plusieurs pays, notamment en Inde. Le Défi Blue Whale provient de la Russie en 2013, d’un groupe appelé «F57», du site VKontakte.

Le jeu consiste en une une série de 50 étapes à réaliser, où ceux qui participent au défi doivent accomplir une série de tâches qui incluent des blessures horrible, rester debout tard et regarder des vidéos psychédéliques, parler à d’autres membres qui font aussi la tâche et qui finissent par vous prendre la vie.

Le premier suicide rapporté au ‘Blue Whale Challenge’ a eu lieu en 2015. Phillip Budeikin, créateur du défi et ancien étudiant en psychologie, affirme avoir inventé le défi comme un moyen de «nettoyer» la société en menant tous ceux qui n’ont «aucune valeur» au suicide. En Russie, 2016, une panique morale a été provoquée après qu’un certain nombre de suicides été liés au ‘Blue Whale Challenge’. Budeikin a été arrêté et désigné coupable d’avoir incité au moins 16 adolescentes à se suicider ». La Russie a continué à travailler sur la législation de prévention du suicide.

Action à prendre par les parents

Le défi de Blue Whale, les conservateurs de celui-ci et toute personne impliquée ciblera toute personne sensible aux tendances en ligne, ou toute personne souffrant de dépression ou d’angoisse. Il n’y a aucun indice qui prouve que les conservateurs du ‘Blue Whale Challenge’ forcent les adolescent à participer, tout participant le ferait de son plein gré, et c’est en soi la partie la plus effrayante.

Nous devons nous demander pourquoi nos enfants sont si facilement prédisposés à se faire du mal ou même prêts à se suicider, et devons prendre leurs activités en ligne au sérieux. Les adolescents qui participent activement à se faire du mal souffrent de toutes les formes de problèmes mentaux, et s’ils sont ignorés, nous paierons cher.

Que faire? Comment savoir si votre enfant est impliqué dans ce jeu? Eh bien, la nature du défi vous permet de savoir ce qui se passe. Le défi commence en disant au participant de découper ‘f57’ sur ses mains avec un rasoir, on lui demande aussi de se couper le long des veines sur ses bras. Puis le chiffre ‘f40’ et ensuite de dessiner une baleine sur leur bras.

Surveillez et détecter tout signe d’automutilation. Coupes, ecchymoses, marques non identifiables. Vérifiez leurs mains et leurs jambes. S’assurer s’ils restent éveillés tard, à 4h20 du matin par exemple, c’est l’heure mentionné sur la liste des choses à faire.

Surveillance des téléphones

Un téléphone doté d’un logiciel de surveillance est une bonne solution pour la protection de tout adolescent qui est discret et renfermé. Toute personne participant au ‘Blue Whale Challenge’, ou même ayant l’intention de le faire, peut être capturée. Une application de suivi de téléphone portable telle que Fleximobile vous permettra de suivre les conversations WhatsApp, les conversation Facebook Messenger, Viber… et autre chats qui pourrait être un moyen de communication avec les conservateurs du ‘Blue Whale Challenge’.

Le défi ‘Blue Whale’ est une tendance différente et terrifiante qui encourage l’automutilation et éventuellement le suicide. Tout adolescent souffrant de dépression et d’autres problèmes psychiques, qui ont déjà des tendances suicidaires, le verra comme une façon amusante ou comme une activité de faciliter des choses qu’ils ont déjà tenter de faire.

En tant que parent, la protection de votre enfant est votre responsabilité. Et tous les moyens nécessaires doivent être utilisés pour assurer leur sécurité.

www.fleximobile.fr