Espionner son salarié pour améliorer sa productivité

Tout chef d’entreprise attend énormément de ses salariés, et pense qu’en contrôlant l’activité de ses employés leur productivité s’améliore.

Le dirigeant d’entreprise dispose du pouvoir de direction qui lui donne le droit de surveiller ses salariés, de veiller à l’application des directives et de contrôler leur productivité. D’où l’idée d’espionnage, ses formes sont diverses, le patron peut espionner les emails, l’activité sur les ordinateurs, les différentes communications téléphoniques et tout autre moyen de communication que peut utiliser l’employé.

La technologie a bien servi ce domaine, et les offres sur internet ne cessent de s’augmenter. Les logiciels destinés à ce type d’utilisation sont multiples, et sont simples à utiliser. Le logiciel démarre à chaque ouverture de session sans que l‘utilisateur ne s’en aperçoive, et enregistre tout ce qui se fait sur l’appareil, les frappes sur le clavier, les sites web visités, les mots de passe tapés…le chef d’entreprise peut avoir non juste une copie de la base de donnée mais même les informations échangés entre l’employé et le client ou le concurrent. Et donc s’assurer de la loyauté de ses salariés.

L’obtention de ces logiciels est facile, n’importe qui peut l’acquérir, puisqu’il suffit d’accéder au site du fournisseur et faire sa commande, la livraison est immédiate (test fait chez www.fleximobile.fr) quand il s’agit d’un logiciel, et entre 3 à 5jrs ouvrables quand il s’agit un téléphone préinstallé ou gadget.

Contrôler le travail d’un salarié est possible, mais il y a des règles à respecter. Lors de l’installation de tout dispositif de surveillance, le salarié et les institutions représentatives du personnel doivent en être informés. L’utilisation de ces moyens doit être pour la bonne raison du travail, et non de toucher à l’intimité de quiconque.

La confiance, la reconnaissance et les responsabilités sont les meilleurs moyens pour motiver les employés. Bien sûr Il y a toujours des exceptions, auxquelles il faut être méfiant, des personnes qui profitent, divulgation des secrets professionnels…d’où la nécessité du contrôle et surveillance, mais en général, quand vos salariés sont dans un beau cadre, une bonne atmosphère de travail, bonnes conditions et surtout la motivation, ils s’engageront et s’impliqueront à font pour l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *